Qualif'Enseigne Signalétique
  • Certification /
  • Qualif'Enseigne Signalétique

Qualif' Enseigne Signalétique : une démarche volontaire


Créée en 2002 par e-VISIONS, Qualif’ Enseigne Signalétique* est la certification de services des métiers de l’enseigne et de la signalétique. Elle s’adresse aux concepteurs-réalisateurs, aux fabricants, aux installateurs aux graveurs et aux fournisseurs de cette profession.

L'objectif 

Renforcer la notoriété des professions de l’enseigne et de la signalétique auprès des clients finaux et des donneurs d'ordre. Valoriser la qualité des prestations de l’entreprise certifiée par le biais d'un organisme compétent et indépendant, Bureau Veritas Certification. Améliorer de façon continue l’organisation et les prestations de l’entreprise certifiée. 

Niveau de certification  : 1, 2 ou 3 étoiles

Il existe 3 niveaux de certification, représentés par 1, 2 ou 3 étoiles. Ils permettent à toutes les entreprises (quelle que soit leur taille et leur spécialité) d’être certifiées pourvu que l’organisation, la démarche commerciale et la réalisation des prestations de l’entreprise concernée répondent aux exigences du référentiel.

Le référentiel

 La certification de services Qualif' Enseigne Signalétique est légalement reconnue par un avis de publication du Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, paru le 3 février 2002 au Journal Officiel lois et décrets. 

Calendrier de certification

La procédure de certification de services Qualif’ Enseigne Signalétique nécessite un audit complet de l’entreprise la première année, qui est renouvelé tous les trois ans. Un audit de contrôle est effectué les années intermédiaires. Ce calendrier rappelle celui de la procédure de certification ISO.

La certification de services : une garantie objective et incontestable

La certification est un processus privé qui s'appuie sur un référentiel, réalisé en partenariat avec les professionnels, les clients et les pouvoirs publics du secteur concerné. Ces différents acteurs participent au Comité de Certification où ils ont pour rôle de vérifier en toute impartialité la pertinence du référentiel et son adéquation aux attentes du marché. 

La procédure de certification s'appuie bien sûr sur un organisme certificateur, agréé par arrêté ministériel, en charge du contrôle de la procédure. Cet organisme certificateur contrôle également les entreprises qui librement choisissent de se conformer au référentiel et demandent à être auditées.

La certification : un atout commercial

Le référentiel de certification définit très strictement les caractéristiques certifiées sur lesquelles l'entreprise peut communiquer. Ces caractéristiques mettent en valeur certaines des prestations de l'entreprise, qui est tenue auprès de ses clients à une obligation de résultat. Ces caractéristiques auront été contrôlées par l'organisme certificateur, qui en atteste la validité. Il ne s'agit donc plus d'appât commercial, comme on peut trop souvent le constater en dehors de toutes règles, mais bien de l'engagement d'une entreprise vis à vis de son client.

Aide à la certification

Pour vous permettre d’être certifiés plus facilement, la commission Qualif’Enseigne Signalétique a créé le kit des documents administratifs, nécessaires au contrôle de la certification. Ce kit est à votre disposition sur simple demande par mail : sraimbault@synafel.fr. 

Déjà en place : vous bénéficiez également du soutien d’un parrain certifié, avec lequel vous pouvez échanger sur la mise en place du référentiel.


Contacts :

BUREAU VERITAS CERTIFICATION
60, boulevard du Général De Gaulle - 92800 - PUTEAUX 

HUBERT PERROCHEAU Responsable Régional Ouest & Responsable Audit Qualité (IRCA 01191479)
Tél. +33 (0)6 79 80 85 80
hubert.perrocheau@fr.bureauveritas.com

Marjorie LE TUTOUR Assistante Commerciale
Tél. +33 (0)4 78 66 48 29
marjorie.le-tutour@fr.bureauveritas.com

*Qualif'Enseigne Signalétique est une appellation protégée.  Le fait d'utiliser tout moyen de nature à faire croire faussement au consommateur ou à l'utilisateur qu'un produit ou un service a fait l'objet d'une certification peut être puni d'un emprisonnement de deux ans et/ou d'une amende de 38 112 €.